Menu

La Souffleuse

« comme le sens a besoin des mots, ainsi les mots ont besoin de notre voix »

Atlantique – Lumière d’eau

© Ad Vitam Distribution, Affiche du film Atlantique

S’il est un concept qui ne peut s’omettre dans la tentative de saisir l’insaisissable Atlantique, c’est celui d’inquiétante étrangeté. Sous ses airs de réalisme, caméra à l’épaule, sable partout infiltré, et de dénonciation sociale quelque peu policée, l’œuvre immerge son spectateur en eaux troubles. Dans l’aridité d’un Sénégal pourtant en proie aux embruns, le portrait de l’amour interdit et de la disparition est saisissant. Non pas grâce aux personnages, maintenus volontairement à distance, mais grâce à la beauté de la photographie. L’image capte les lumières violentes de l’océan et la douceur du vent bruissant la transparence des rideaux. Tour à tour caressante et provoquante, la caméra nous chavire. Mati Diop dépeint une jeunesse à laquelle est refusée l’espoir et dont les âmes agitées peuplent Dakar et ses friches de richesse et de pauvreté. Troublant et nouveau, si Atlantique perd parfois au jeu de la distance, il intrigue suffisamment son spectateur pour que celui-ci n’attende qu’une chose : le prochain film.

Pour en savoir plus : https://www.advitamdistribution.com/films/atlantique/

Abonnez-vous à mon blog par email: